Les Meilleurs Vins De Bordeaux

Edition du 27/12/2022
 

Château Croque-Michotte

Sommet

Château CROQUE MICHOTTE


“Le Château Croque-Michotte est une propriété familiale acquise en 1906 par mon arrière-grand-père, Samuel Geoffrion, explique Pierre Carle. Il se situe dans la partie ouest de Saint-Émilion sur des graves et des sables anciens sur argiles profondes charriés par la rivière l’Isle. Nous sommes entourés de différentes propriétés de Pomerol. Les 13,67 ha se composent de 74% Merlot, 25% Cabernet franc et 1% de Cabernet-Sauvignon. Nous sommes situés tout proche de Petrus et de Cheval Blanc, sur le plateau qui domine la vallée de la Dordogne. Nous faisons volontairement de petits rendements entre 25 et 35 hl/ha pour obtenir des vins minéraux et de garde. La nature a ses caprices, je fais avec. Je ne mets pas d’engrais, pas de potasse, j’obtiens des vins avec une acidité élevée ce qui me permet de mettre moins de sulfites. Je veux produire des vins de terroir c’est ce que je recherche avant tout. Un vin de garde peut être agréable à déguster dans sa jeunesse pour son côté fruité, ensuite apparaissent des arômes tertiaires que les gens adorent. Plus le vin est concentré, et plus c’est un vin de garde qui conservera ses arômes qui évolueront bien avec le temps. Depuis 1993, lorsque je suis arrivé à Croque-Michotte, je pratique l’Agriculture Biologique, comme le faisait mon arrière-grand-père, nous nous sommes équipés de matériel plus moderne, mais la démarche reste la même. A l’occasion de la rénovation du vignoble, nous en profitons pour augmenter un peu la proportion du Cabernet-Sauvignon et de diminuer le Merlot. Le Cabernet a l’avantage d’être un cépage moins sensible aux gelées tardives, qui présente une acidité plus élevée donc cela donne des vins moins sensibles à l’oxydation et aux attaques bactériennes. Moins de sucre aussi nous risquons moins d’avoir des degrés trop élevés, mais au contraire, d’avoir une belle assise tannique. Pendant très longtemps à Bordeaux, on a vendangé le Cabernet-Sauvignon et le Cabernet franc trop tôt, maintenant on les laisse mûrir. Nous sommes certifiés Bio depuis 1999, c’est la seule certification agréée gouvernementale, les autres certifications d’organismes privés ou autres ne sont pas valables, tout comme la certification HVE qui autorise tous les produits chimiques autorisés sur le marché. Je me considère comme un écologue ! Nous goûtons les raisins pour déterminer le passage des vendangeurs, nous attendons toujours la parfaite maturité, c’est primordial ! Cela fait plusieurs années que nous pratiquons le tri optique afin d’être plus précis. Nous ne faisons entrer dans les cuves que le meilleur. Nous ensemençons la vendange avec des bonnes bactéries qui arrivent congelées et qui vont concurrencer les mauvaises, nous “occupons le terrain”. Cela permet d’attendre le travail des levures sans que le jus s’oxyde. Nous obtenons ainsi une plus grande pureté et netteté du fruit. Nous vinifions en cuves et commençons les fermentations malolactiques avant les fermentations alcooliques, cela s’entrecroise. L’avantage est d’avoir moins de sulfites. Nous faisons des lots de vinification intégrale en faisant les fermentations en barriques. Je trouve que l’on a une meilleure intégration du bois au cours de l’élevage. L’élevage est de 12 à 14 mois en barriques de chêne français de chauffe moyenne. Grâce à notre grand terroir, nous ne faisons que du grand vin ! Nous avons beaucoup de clients particuliers, mais nous demeurons aussi très fidèles à la Place de Bordeaux. Notre vin se retrouve sur les très belles tables de restaurants et chez les meilleurs cavistes.”

   

Château Croque-Michotte

Pierre et Lucile Carle

33330 Saint Emilion
Téléphone : 05 57 51 13 64

Email : chateau@croque-michotte.fr




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château de PASQUETTE


Les propriétaires du Domaine de la Paleine (voir Saumur), sont tombés sous le charme de cette propriété, un vignoble de 3 ha, situé au pied du coteau sud de Saint-Émilion, qui bénéficie d’un ensoleillement idéal. Terres légères sur fond argileux, faibles rendements. “Notre Saint-Émilion Grand Cru offre un très joli fruit expressif. C'est un vin croquant et au style sincère, c'est un peu “la marque de fabrique” de Pasquette, explique Marc Vincent. Les vignes ont 35 ans de moyenne d’âge, l’encépagement est à forte dominante de Merlot 80%, 10% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon. J’ai un objectif de qualité très fort, les rendements sont limités, les tris sélectifs, je souhaite aussi positionner le vin dans un excellent rapport qualité-prix, raisonnable. Je veux, en effet, qu’il plaise au consommateur et qu’il ait envie d’en racheter.” Superbe Saint-Émilion GC 2018, 100% Merlot, élevage durant 18 mois en barriques neuves, complexe, d’une jolie robe grenat, aux tanins amples et veloutés, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices, c’est un vin soyeux, structuré, vraiment très réussi dans ce grand millésime bordelais. Le 2016, qui sent la groseille mûre, de robe grenat, ample, aux tanins amples et soyeux à la fois, au nez intense, complexe, est d’une belle finale aromatique, et on vous le suggère avec du veau en osso bucco ou du bœuf sauce béarnaise. Exceptionnel Saint-Émilion GC Fleur de Pasquette 2015, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, cerise noire) et de truffe, il développe une bouche riche et savoureuse, c’est un vin qui commence juste à se fondre, vraiment remarquable.

Laurence et Marc Vincent
Lieu-dit Pasquette
33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
Téléphone :06 87 03 37 26
Email : chateaudepasquette@hotmail.fr
Site personnel : www.chateaudepasquette.com

Château D'ARRICAUD


L’origine du domaine est très ancienne et nous devons son aspect actuel au Comte Joachim de Chalup. Il entra chez les mousquetaires gris en 1772, devint conseiller du Roi en 1783, puis Président du Parlement de Bordeaux. Incarcéré sous la Terreur au château-prison de Cadillac, puis libéré, il fût nommé premier Président de la Cour Royale d’Angers sous la Restauration. Le domaine fût l’objet d’agrandissements avec des cé́pages de choix. Depuis trois générations, la famille Bouyx-Trénit, très attachée à ce terroir et à son histoire, œuvre pour le mettre en valeur. Aujourd’hui, Isabelle Labarthe poursuit avec passion les mêmes objectifs. Le vignoble sétend sur 23 ha d’un seul tenant. Sa partie haute est recouverte d’un manteau de graves typiques argileuses, en bas de pente affleurent les sols rouges argilo-calcaires à̀ astéries. certification HVE (Haute Valeur Environnementale). Œnotourisme de charme sur place : l’équipe vous accueille toute l’année sur rendez-vous pour vous faire découvrir ses différentes cuvées dans une ambiance chaleureuse et décontractée. Véritable opportunité pour comprendre et apprécier le travail du vigneron, ces dégustations sont également l’occasion d’échanger autour des meilleures alliances vins-mets au cœur d’un terroir de prestige. “Nous avons été fortement gelés nous dit Isabelle Labarthe, d'où petite récolte mais nous avons bien maitrisé la situation malgré ces -60 % . Bien que cette année fut compliquée, elle nous a cependant permis d'obtenir un vin de qualité, plus classique à cause du décalage des vendanges, un vin frais, fruité qui correspond à la demande actuelle avec des arômes de fruits rouges, fraises, notamment. Les ventes se porteront cette année sur les rouges 2016, 2018, 2019 et pour les blancs, sur les 2019 et 2020.” Vous allez aimer comme nous son Graves rouge 2019, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, coloré et charpenté, de bouche puissante, avec ces nuances de mûre et de musc en finale, de garde, parfait, notamment, sur un pot-au-feu de foie gras ou une épaule d'agneau. Le rouge 2018, est un vin où l’intensité s’allie à la souplesse, avec au palais ces nuances caractéristiques d’épices (cannelle, muscade) et de griotte, aux tanins équilibrés. Superbe Graves blanc 2019, au nez dominé par les agrumes, suave, tout en persistance aromatique, tout en souplesse, un vin charmeur.

Isabelle Labarthe

33720 Landiras
Téléphone :05 56 62 51 29
Email : chateaudarricaud@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-darricaud.fr

Château SIRAN


Le Château Siran est l’un des rares domaines bordelais à appartenir à la même famille depuis 160 ans. Depuis 2007, Edouard Miailhe en assure la direction, et représente la 7e génération. “Cette année sera marquée par une mise en pratique d’un travail initié depuis plusieurs années, sur nos responsabilités en matière d’environnement. Si la propriété pratique, depuis les années 2000, une viticulture raisonnée, nous allons plus loin en utilisant des produits organiques et en réduisant drastiquement l’utilisation de produits phytosanitaires, désormais limités à la seule lutte contre l’oïdium et le mildiou. Siran bénéficie avec ses 88 ha, d’un écosystème favorisé par un environnement de bois, de prairies, d’étangs et de bassins, d’un verger encadrant un vignoble de 25 ha.” Beau Margaux 2019, il est riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux nuances de fruits macérés et de cannelle, très équilibré au nez comme en bouche, de garde, naturellement. Très réussi 2018, au nez de cannelle, de cuir et de petits fruits rouges macérés, riche, d'une longue finale, il commence à s'apprécier sur une cuisine délicate, comme un gigot d'agneau, pommes duchesse. Le 2017, a des notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, il est savoureux en bouche, souple, parfumé, classique de ce joli millésime bordelais, à déboucher sur un contre-filet rôti aux légumes de printemps ou un rôti de porc aux pommes de terre. Agréable Margaux S de Siran, de couleur profonde, il a des tanins qui se fondent bien, des arômes de fruits cuits (cassis, griotte). On termine sur ce Bordeaux Saint-Jacques de Siran, à dominante de prune et d’humus, de bouche avec cette saveur d’épices persistante.

Édouard et Sévrine Miailhe
13, avenue du Comte JB de Lynch
33460 Labarde
Téléphone :05 57 88 34 04
Email : commercial@chateausiran.com
Site personnel : www.chateausiran.com

CHATEAU LA GALIANE


Typicité, régularité, plaisir... associés à l’accueil qui vous sera réservé par cette propriétaire charmante et passionnée retenue depuis notre premier Guide et à un formidable rapport qualité-prix-typicité ! Le Château doit son nom au Général Anglais Galian qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l'occupation de l'Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations, plantée de 50% de Cabernet-Sauvignon, 45% de Merlot et 5% de Petit Verdot, ce qui présente un parfait équilibre, classique et traditionnel de l'appellation Margaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves. “J’ai la chance, nous dit Christiane Renon, d’avoir de très beaux millésimes à la vente : le 2018 est un très bon millésime, d’une très belle couleur avec de bons arômes fruités, des vins assez charnus, bien équilibrés, très plaisants, c’est une excellente année pour les vins de garde. 2019 est dans la même lignée que 2018. 2018 et 2019 me font penser aux 2009 et 2010 ou aux 2015 et 2016. Ces 2018 et 2019 sont des vins déjà agréables à déguster dans leur jeunesse avec un fruit bien présent, mais ce sont des vins qui ont aussi l’équilibre, la matière, les tannins… tout, pour en faire aussi des vins de garde. Les 2013, 2014 et 2017 sont des vins très agréables à déguster maintenant, après quelques années de bouteilles, cela leur a permis de s’épanouir, ils révèlent un beau potentiel. Souvent il faut oublier les vins un peu en cave, et après on les redécouvre avec plaisir, les tanins sont bien fondus, les vins soyeux et complexes.” Exceptionnel Margaux 2019, d’une très belle robe profonde, un grand millésime très équilibré avec de bons tanins qui sont très plaisants, en bouche, belle matière soyeuse, bonne persistance aromatique, de garde, évidemment. Le 2018, très classique, ample et structuré, au nez complexe (prune, réglisse), alliant finesse et charpente, aux tanins riches, avec ce charnu et cette pointe d’épices spécifique, il est de bouche puissante et souple (18,50 €). Le 2017, particulièrement séduisant, en effet, au nez de fruits rouges surmûris (prune, groseille) et de violette, tout en souplesse, riche au nez comme en bouche, un vin charmeur et gourmand, parfait, par exemple, sur un navarin d'agneau ou un foie de veau (15,50 €). Le 2016, est un vin puissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, avec des tanins équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel, à un prix formidable. Remarquable 2015, coloré, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, riche, aux senteurs de réglisse et de mûre, aux tanins bien fondus, de bouche dense où s’entremêlent des nuances de cerise noire et d’humus. Le 2014, de couleur pourpre soutenu, riche mais très élégant, très savoureux, intense au nez comme en bouche (fraise des bois, épices), avec une structure très équilibrée et fondue, de très bonne garde. Savoureux 2013, de robe profonde, riche et complet avec des notes de réglisse et de cassis, un vin flatteur, rond, ample, avec des tanins soyeux.


14, rue Alfred de Luze
33460 Soussans
Téléphone :05 57 88 35 27
Email : scea.rene.renon@wanadoo.fr
Site : chateaulagaliane


> Nos dégustations de la semaine

Château de La GRENIERE


L'origine du Château remonte au XVIIe siècle. Représentant la 4e génération de la famille, Jean-Pierre Dubreuil conduit avec passion le vignoble de 15 ha, en digne héritier du labeur de ses ancêtres. Culture raisonnée, vendanges à maturité optimale, vinification traditionnelle. Le Château de la Grenière repose sur un terroir issu d?alluvions terrestres, provenant du massif central et du plateau Limousin, à son origine il y a quelques 40 millions d?années. Ces sols présentent une dominante limono-sableuse, limono-argileuse reposant sur un fond argileux, avec localisée une croupe graveleuse. Ils permettent un enracinement profond de la vigne.
On apprécie ce vigneron talentueux et sympathique depuis longtemps. Toujours une référence avec son Lussac Saint-Émilion cuvée de la Chartreuse 2019, 60% Merlot, 30% cabernet-Sauvignon, 10% cabernet franc, terroir à dominante limono-sableuse, limono-argileuse reposant sur un fond argileux, une croupe graveleuse, le vin d?un beau rouge profond, ample et fruité en bouche, avec des tanins souples et bien fermes à la fois, avec ce nez où dominent la groseille mûre et la violette, est tout en complexité aromatique, de bonne évolution (16 €, ce n?est pas cher).
Beau 2018, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), d?épices, aux tanins bien enrobés mais très équilibrés, un vin typé et complet, idéal sur un poulet fermier ou un ragoût de fèves aux gésiers confits. Le 2017, au nez dominé par la groseille et le poivre, charnu, aux tanins fondus, de bouche parfumée avec des notes de myrtille et d'épices, ample et velouté, un vin qui poursuit son évolution. Le 2016, très parfumé, avec des notes de mûre et de griotte, est un vin riche en couleur, qui allie distinction et structure, aux tanins présents, de bouche soyeuse et puissante à la fois. Remarquable 2015, une cuvée élevée en fûts de chêne, de robe rubis sombre, de bouche riche, aux senteurs de mûre et d?humus, aux tanins mûrs, un vin gras, ample et distingué, de bouche flatteuse, où l?on retrouve le fumé et la cannelle en finale. 
Le Château de la Grenière Lussac-Saint-Émilion 2019, au bouquet de sous-bois et de mûre, est un vin qui allie charpente et souplesse (12 €). Savoureux et classique 2018, au nez dominé les petits fruits rouges à noyau, un très joli vin, riche et parfumé au palais, avec ces nuances de pruneau confit, qui mêle structure et velouté. Le 2017 est charpenté, aux notes de pruneau et de sous-bois, un vin puissant, de très bonne bouche, de fort bonne évolution. Le 2016, tout en arômes, au nez de cerise confite et d?humus, riche, corsé, avec au palais, des connotations de fraise des bois, velouté, parfumé, très harmonieux, de bonne garde.
Goûtez son Lussac-Saint-Émilion cuvée Autrement 2020, dont l?étiquette est très élégante, un pur Merlot, sans sulfites ajoutés, élevage cuves Inox et béton pendant 9 mois, aux tanins savoureux, bien corsé et gras, avec cette pointe d?épices et cette charpente à la fois puissante et souple, à déguster sur un pavé de bœuf (13 €).

Jean-Pierre Dubreuil
14, lieu-dit de la Grenière
33570 Lussac
Tél. : 05 57 24 16 87
Email : earl.dubreuil@wanadoo.fr
www.chateaudelagreniere.fr
 


Château MOULIN DE MALLET


Propriété de la famille Couderc depuis 4 générations, ce domaine de 45 ha, est situé sur la commune de Pujols, éperon rocheux dominant la vallée de la Dordogne, face au coteau de Saint-Émilion. L'exploitation est située à 99 m d'altitude, sur des coteaux dont le relief est assez accentué et les sols essentiellement argilo-calcaires aux bancs rocheux et argilo-limono-sableux. Domaine certifié HVE en 2018. Nombreuses récompenses obtenues.
Ce Bordeaux Supérieur rouge 2019 HVE, 80% Cabernet Sauvignon et 20% Merlot sur sols argilo-calcaires aux bancs rocheux, vignes de 40 ans, élevage en cuves 18 mois, concentré, au bouquet intense et complexe où dominent le pruneau et les épices, de belle couleur, un vin qui mêle fruit et structure.

Scea Serge Couderc & Fils
33350 Pujols
Tél. : 05 57 40 55 84 et 06 76 84 69 65
Email : contact@moulindemallet.com
www.moulindemallet.com
 


Château BELLEGRAVE


Les grands-parents paternels s?installent en Gironde à la fin du XIXe siècle. Les grands-parents maternels arrivent quant à eux vers 1925. Originaires du Périgord et de Corrèze, ils se consacrent à l?agriculture et à la viticulture, à Arveyres une commune près de Libourne où l?on fait du Bordeaux Supérieur. Le fils, Jean Bouldy, et sa femme Andrée, achètent Château Bellegrave en 1951. Le couple s?attelle à la tâche en bon vigneron, ne comptant pas son temps aussi bien dans la vigne que dans le chai. Sur la seconde partie du XXe siècle, les Bouldy sont les dignes représentants de ces familles qui ont donné un nouvel essor à l?appellation Pomerol, avec courage, humilité, persévérance et sur des propriétés à l?image de leur discrétion et de leur abnégation. Jean-Marie Bouldy reprend la propriété en 1980, rejoint par sa femme, Pascale en 1995. Leurs enfants viennent aussi travailler à la propriété, Aurélie en 2014 et Jean-Baptiste en 2015, perpétuant ainsi la vocation très familiale. Cette belle propriété de 8,5 ha, 75% Merlot et 25% Cabernet franc, bénéficie d?un terroir de graves caillouteuses de surface, d?argile et de sable et d?un sous-sol riche en oxyde de fer, également appelé ?crasse de fer?. Vignoble Bio. A noter que le Château propose des vieux millésimes et de beaux coffrets découverte qui permettent de faire une ?verticale? de ce cru. ?notourisme.
Comme on en a l?habitude et garant de l?un des plus beaux rapport qualité-prix-plaisir de son appellation (voir Éditorial), cette famille sympathique élève ce très grand Pomerol 2020, de robe foncée, au nez légèrement épicé, ample, concentré, riche et parfumé au palais (griotte, mûre, humus), très charnu, d?une bonne longueur en bouche, aux tanins équilibrés et savoureux, de garde, bien sûr (40 €) environ). Le 2019 est également très typé, qui dégage un nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, mêlant rondeur et structure, avec, en bouche, ces nuances de cerise et de cannelle, il est d?un bel équilibre, tout en nuances (38 € environ).
Remarquable 2018, belle attaque ronde et charnue, aux arômes prononcés de fruits (fraise, cerise, myrtille), un grand vin suave et harmonieux, très séduisant, d?un beau volume en bouche souligné par des tanins fins, d?une grande persistance raffinée. Le 2017, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé, ample, racé et volumineux, avec, en bouche, des connotations de cannelle et de petits fruits rouges macérés, complexe et savoureux, de grande évolution. Typicité et séduction dominent ce très grand 2016, avec ces petites nuances d?humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, de couleur pourpre, aux tanins présents et délicieusement fondus. Superbe 2015, épicé, généreux, distingué, suave, dense, avec des nuances de mûre et d?humus, de bouche complexe (47 €).
Deux millésimes redégustés cette année : le 2009, l?une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau, et d?épices, très élégant, aux tanins très savoureux, et le 2005, bien sûr marqué par ce grandissime millésime libournais, velouté, qui a une robe violine, le nez révèle un joli fruit, avec des nuances toastées, un vin d?une grande finesse et élégance, il est charnu, d?une belle structure avec des nuances de notes de poivre, de truffe, de griotte...

Jean-Marie et Pascale Bouldy
1, Lieu-dit René
33500 Pomerol
Tél. : 05 57 51 20 47
Email : chateaubellegrave@orange.fr
www.chateaubellegravepomerol.com
 



> Les précédentes éditions

Edition du 20/12/2022
Edition du 13/12/2022
Edition du 06/12/2022
Edition du 29/11/2022
Edition du 22/11/2022
Edition du 15/11/2022
Edition du 08/11/2022
Edition du 01/11/2022
Edition du 25/10/2022
Edition du 18/10/2022
Edition du 11/10/2022
Edition du 04/10/2022
Edition du 27/09/2022
Edition du 20/09/2022
Edition du 13/09/2022
Edition du 06/09/2022
Edition du 30/08/2022
Edition du 23/08/2022
Edition du 16/08/2022
Edition du 09/08/2022
Edition du 02/08/2022
Edition du 26/07/2022
Edition du 19/07/2022
Edition du 12/07/2022
Edition du 05/07/2022
Edition du 28/06/2022
Edition du 21/06/2022
Edition du 14/06/2022
Edition du 07/06/2022
Edition du 31/05/2022
Edition du 24/05/2022
Edition du 17/05/2022
Edition du 10/05/2022
Edition du 03/05/2022
Edition du 26/04/2022
Edition du 19/04/2022
Edition du 12/04/2022
Edition du 05/04/2022
Edition du 29/03/2022
Edition du 22/03/2022
Edition du 15/03/2022
Edition du 08/03/2022
Edition du 01/03/2022
Edition du 22/02/2022
Edition du 15/02/2022
Edition du 08/02/2022
Edition du 01/02/2022
Edition du 25/01/2022
Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021

 



Château PLINCE


Château La GRACE FONRAZADE


Château FONBADET


Château de PASQUETTE


Château BELLES-GRAVES


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Château La FLEUR GRANDS-LANDES


Château LAJARRE


Château de La GRENIERE


Château HAUT-MARBUZET


Château BEAUREGARD


Château La CROIX MEUNIER


Château des MOINES


Château BELLEVUE-FAVEREAU


Château FRANC LARTIGUE


Château HAUT-CALENS


Château de CHANTEGRIVE


Château LANIOTE


Clos RENÉ


Château VOSELLE


Vignobles GONFRIER


Château CROQUE MICHOTTE


Château ST ESTEPHE


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Château BRONDELLE


Château PENIN


Château CANTENAC


BORIE MANOUX


Château BOSSUET


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE



CHATEAU MACQUIN


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE ALARY


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE GOURON


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales