Les Meilleurs Vins De Bordeaux

Edition du 23/10/2018
 

Château SAINT-ESTÈPHE

Tradition

Château SAINT ESTEPHE


Propriété de 12 ha créée par un ancêtre de la famille ARNAUD vers 1870. L'Alliance d'un terroir d'exception, de la tradition ancestrale et des techniques viti-vinicoles modernes donnent une garantie de qualité suivie.

   

Château SAINT-ESTÈPHE

Arnaud SA
Leyssac
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 32 26

Email : vignobles.arnaud@orange.fr





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château D'ARRICAUD


L’origine du domaine est très ancienne et nous devons son aspect actuel au Comte Joachim de Chalup. Il entra chez les mousquetaires gris en 1772, devint conseiller du Roi en 1783, puis Président du Parlement de Bordeaux. Incarcéré sous la Terreur au château-prison de Cadillac, puis libéré, il fut nommé premier Président de la Cour Royale d’Angers sous la Restauration. Le domaine fut l’objet d’agrandissements avec des cépages de choix. Depuis trois générations, la famille Bouyx-Trénit, très attachée à ce terroir et à son histoire, œuvre pour le mettre en valeur. Aujourd’hui, Isabelle Labarthe poursuit avec passion les mêmes objectifs. Le vignoble s’étend sur 23 ha d’un seul tenant. Sa partie haute est recouverte d’un manteau de graves typiques argileuses, en bas de pente affleurent les sols rouges argilo-calcaires à astéries. La propriété vient d'acquérir la certification HVE (Haute Valeur Environnementale). Voilà un remarquable Graves rouge Grand Vin 2015, corsé, épicé, très harmonieux, riche en couleur, bien typé, de belle robe soutenue, aux notes de sous- bois et de mûre, bien charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...) au palais, à déboucher avec, notamment, des rognons de veau aux pleurotes ou un civet de porcelet aux petits oignons. Le 2014, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de fruits rouges et de réglisse, a des tanins bien soyeux et structurés. Le Graves rouge Réserve du Comte 2015, charpenté, élégant, aux tanins denses, est coloré et intense au nez comme en bouche (griotte, fumé...), un vin puissant, charmeur, avec de la matière. Le 2014 est corsé, savoureux, aux tanins amples, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente. Excellent Graves blanc 2015, qui mêle richesse aromatique et persistance, dense, avec des connotations persistantes de noix et d’abricot frais. Très joli Liquoreux 2011, avec cette bouche souple, tout en subtilité d'arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits bien mûrs, d'une belle ampleur.

Isabelle Labarthe

33720 Landiras
Téléphone :05 56 62 51 29
Email : chateaudarricaud@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-darricaud.fr

Château BELLE GARDE


Les origines de la famille Duffau demeurant sur la commune de Moulon, remontent au XVIIIe siècle. Une propriété de 46 ha. Le Bordeaux rouge Fûts de Chêne 2016, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, élevage pendant 12 mois sur lie totale avec un apport d’oxygène, de robe brillante, développe des tanins harmonieux, un très joli vin aux arômes de fraise des bois et de mûre, bien corsé. On se fait aussi plaisir avec son Bordeaux blanc Privilége, Sauvignon blanc 50%, Sémillon 50%, élevé en barriques, d’une jolie finesse au palais, suave, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches, très séducteur, comme le rosé 2017, tout en gourmandise. Joli Bordeaux blanc 2017, 70% Sauvignon blanc, 10% Sauvignon gris et 20% Sémillon, élevage sur lies fines pendant 6 mois, qui dégage un nez de noisette et de reinette, un vin de bouche parfumée et citronnée. Très savoureux Bordeaux Supérieur cuvée Icone 2014 (bouteille lourde et très belle étiquette), avec de la charpente, aux notes de griotte et d’humus, dense, subtilement poivré en finale, charnu comme il le faut, à déboucher avec un rôti de magrets de canards ou un bœuf braisé aux carottes. Le Bordeaux Supérieur l’Excellence rouge 2016, 50% Merlot, 50 % Cabernet-Sauvignon, vinification en cuves tronconiques permettant d’effectuer des pigeages journaliers une cuvaison de 5 semaines environ est réalisée avec un apport d’oxygène sous marc, élevage 12 mois, un vin de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise cuites, bien équilibré, alliant structure et velouté en bouche, ample, de garde. Il y a encore ce Saint-Émilion Château La Croix Caperot 2015, 75% Merlot, 20% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon, élevé 12 mois en barriques. Une propriété de 4 ha, fruit d’une même passion entre 2 beaux frères, Éric Duffau et Luc Merit. Un vin qui allie couleur et structure, avec ces nuances de cerise noire et de truffe, très équilibré, aux tanins mûrs et bien présents à la fois.

Éric Duffau
2 692, route de Moulon
33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 49 12
Email : duffau.eric@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignobles-ericduffau.com

Château LAFLEUR du ROY


Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 à 45 ans, et encépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%). Le vignoble bénéficie d'un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d'alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”. Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nos vins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l'histoire de la commune. Aujourd'hui, c'est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d'école d'agriculture, qui gère l'exploitation. Grâce à son travail et celui de son équipe, il place ses vins au tout premier plan de leur appellation respective : Château Lafleur du Roy à Pomerol, Château Bossuet en Bordeaux Supérieur, Château La Vallière à Lalande-de-Pomerol et Château Pâquerette en Bordeaux Blanc Sec. Laurent Dubost nous indique que la récolte 2017 a été réduite en raison des conditions atmosphériques dans les 3 appellations : Bordeaux Supérieur, Pomerol et Lalande-de- Pomerol (22 hl/ha). Qualitativement, le millésime 2017 est bien réussi, il est rond, fruité et se rapprocherait des 2009 et 2012. Sur le marché en 2018 : un peu de 2013, 2014, 2015 et 2016 en Juillet. Il propose en primeur le 2017 en Mai-Juin. Son Pomerol 2015, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), avec des arômes de fruits noirs et d’épices, est un vin aux tanins veloutés de bouche ample et parfumée, tout en finale, généreux et persistant, de jolie structure.  Le 2014 est de couleur intense, au nez puissant marqué par des notes de fruits très mûrs (groseille, griotte) et de fumé, est dense et puissant en bouche. Le 2013 est tout en charme, souple, avec des notes de groseille surmûrie, bien corsé, bien ferme en bouche. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

Laurent Dubost
Catusseau
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 74 57
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr
Site personnel : fr.chateaux-dubost.com

CHATEAU PONT LES MOINES


Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. Voilà un remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Louisa 2012, élevé en fûts de chêne durant 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes de 25 ans en moyenne, 65% Merlot et 35% Cabernet-Sauvignon, sur sol argilo-calcaire), charpenté, au nez de fruits rouges surmûris (cerise, cassis), de bouche puissante et corsée, légèrement épicée en finale, de robe grenat intense, tout en nuances, idéal sur un salmis de palombes. Le Bordeaux Bio Bran de Compostelle 2014, aux tanins mûrs, très parfumé, avec ces notes de sous-bois et de griotte, est tout en bouche. Excellent Blaye Côtes de Bordeaux rouge Pont les Moines 2014, de robe soutenue, un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, de base tannique souple et très équilibrée. Séduisant Bordeaux blanc 2015, de bouche florale, un joli vin qui allie structure et vivacité, où l’on retrouve des nuances de pomme et de citron.

Eric Barrat, Vignobles Gagne et Barrat
La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Télécopie :05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : chateaupontlesmoines


> Nos dégustations de la semaine

Château LA CLAYMORE


Vignoble de 33 ha de vigne (28 en Lussac Saint-Émilion, 2 en Montagne Saint-Émilion et 3 en Bordeaux Supérieur).
Voilà un séduisant Lussac Saint-Émilion Château La Claymore 2015, avec des notes de mûre et de griotte, riche en couleur, alliant finesse et structure, c?est un vin alliant souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux et très équilibré, tout en arômes et finesse en finale. La cuvée La Haute Claymore 2015, est un vin riche, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d?humus, avec une bouche chaleureuse, de garde. Goûtez également le Montagne Saint-Emilion Château Flaunys 2016, un vin qui nous a séduit avec ces notes très caractéristiques et persistantes de petits fruits à noyau, riche et coloré comme il le faut, fort bien élevé, aux nuances en bouche de fruits mûrs (groseille, cerise) et d?épices, aux tanins souples et présents à la fois.

Maria Dolorès et François Linard
Maison Neuve
33570 Lussac
Tél. : 05 57 74 67 48
Fax : 05 57 74 52 05
Email : contact@laclaymore.fr
www.chateaulaclaymore.com


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Au sommet. Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire. ?Je fais très attention à la sélection de mes barriques, dit Yannick Le Menn, car je pense que l?élevage est tout un art. Je travaille avec trois tonneliers différents, les chênes viennent du centre de la France, le bois provenant de forêts domaniales est de bonne qualité, le travail de coupe et de repeuplement y est bien fait. Je préfère des barriques à chauffe moyenne, cela permet de ne pas dénaturer le vin mais au contraire de lui apporter une touche de complexité. Nos deux fils travaillent dans le milieu du vin. Grâce à eux, nous travaillons de façon plus pointue, plus exacte dans le dosage d?azote, par exemple. Depuis quelques années, on s?interdit au Château Haut Saint-Clair de mettre des produits anti-pourriture car on s?aperçoit en faisant des analyses de recherche des résidus, que les anti-pourritures migrent vers les vins.
J?aime beaucoup retrouver le fruit dans mes vins, je n?aime pas trop les tanins en puissance, j?aime que mon vin soit équilibré, j?essaye de ne pas trop extraire. J?ai fait mes études de viticulture en Bourgogne à Beaune, mon professeur, André Vedel, appelait cela ?des vins de mouchoirs?.





?Pour les amateurs, nous raconte Yannick Le Menn, il me reste quelques 2006, 2008, 2012 et 2014.
Le 2006 est extraordinaire, le Canada nous en a pris une grande quantité, près de 5000 bouteilles. Un vin mûr issu de climats tempérés donne un bel équilibre, des arômes bien présents mais frais, une certaine souplesse, du soyeux.
Le 2014 est le millésime sauvé par un superbe mois de septembre, une réussite après le 2013 où nous avions eu quelques déboires. Le 2014 est bien fondu, arômes de raisins, une jolie structure, le vin est charnu, agréable, pas trop de notes boisées. Vin d?une grande finesse, c?est dû au fait que j?ai tendance à travailler plus le fruit que le bois, il est très agréable à déguster maintenant mais il peut vieillir encore quelques années.
Le 2015 est un millésime plus chaud, de couleur très foncée, aux arômes de fruits noirs mûrs, un vin très charpenté, c?est un millésime solaire qui plait beaucoup, un peu exubérant et complexe.
Le 2016 est à l?élevage en barrique actuellement, j?ai opté pour des barriques à chauffe ?plus?, c?est un grand millésime, je le trouve supérieur au 2015, belle fraîcheur aromatique de fruits rouges, beaucoup d?élégance, bel équilibre, un vin bien typé bordelais, ?atlantique?, comme je les aime.
Quant à notre Moulin Saint Clair, c?est la cuvée de toutes les vignes, qui bénéficie aussi d?un passage en barriques pour lui donner ces notes de toasté, c?est un vin très fruité, rond, avec une belle structure souple.?
On est toujours au sommet avec leur Puisseguin-Saint-Émilion 2015, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte macérée, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de poivre au palais, aux tanins amples, un vin complet, de garde. Le 2014 est très équilibré, de bouche ample où dominent les fruits mûrs (prune, framboise), de jolie robe pourpre, un vin qui allie souplesse et structure, que l?on peut associer, notamment, avec un bœuf braisé aux carottes ou une rognonnade de veau. Très beau 2012, charnu, très savoureux, aux notes de groseille et d?humus caractéristiques, qui mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d?une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Exceptionnel 2006, tout en bouche, qui a des nuances de fruits des bois et des notes giboyeuses, savoureux, ample, très légèrement poivré en finale, aux tanins étoffés, un vin où l?élégance s?exprime à plein, idéal sur un sauté de chevreau ou un carré d'agneau rôti, salsifis à la crème. 
Goûtez leur Moulin Saint-Clair 2015, qui dévoile des notes de violette et de mûre, riche en couleur, classique, alliant finesse et structure, un vin tout en fruité, très séducteur. Savoureux 2014, au nez de petits fruits rouges, aux tanins fondus mais bien présents, un vin riche et très aromatique, d?une belle harmonie

Yannick et Andrea Le Menn

Château CASTERA


C?est la deuxième génération de la famille Press à la tête du Château Castera. En 2008, Thomas Press, le fils de Carl Press devient l?unique propriétaire du Château Castera. Sa priorité se concentre sur la qualité des vins. Entouré d?une équipe fidèle et impliquée, il met tout en œuvre pour poursuivre l?élan donné par son père Carl Press et son associé Dieter Tondera.
Avec ses 63 ha de vignes sur sol argilo-calcaire, l?âge moyen du vignoble est de 27 ans, la parcelle la plus âgée ayant été plantée en 1930.
Le vignoble se compose de 65% Merlot, 25% Cabernet-Sauvignon, 5% Cabernet franc, 5% Petit Verdot, terroir 60% argilo-calcaire, 40% graves Pyrénéennes et une forte densité à l?hectare : 7500 pieds/ha.
?Nous avons décidé d?organiser de nombreux évènements tout au long de l?année pour ponctuer notre démarche œnotouristique, nous dit Mounia Ziani, responsable marketing et œnotourisme. Manifestations festives, culturelles?, mais aussi journées portes-ouvertes, dégustations?
L?idée est de montrer que nous sommes dynamiques et que nous proposons des activités variées, organisons des évènements, que ce soient des conférences littéraires ou des apéros avec les bandas, entre autres.?
Remarquable Médoc Cru Bourgeois 2015, beau vin de robe pourpre, bien volumineux, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesse et structure, de garde. Vous allez apprécier comme nous le 2014, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d'épices au palais, aux tanins amples mais très fins, un vin harmonieux et complet, avec une belle fraîcheur en finale, ce qui le rend déjà particulièrement séduisant. ?En dépit du mois d?Août médiocre mais grâce au mois de Septembre, qui fut chaud, sec et lumineux, une des conditions d?un grand millésime de rouge fut en partie satisfaite en 2014, avec la maturation complète des différents cépages. D?autant qu?Octobre, tout aussi exceptionnel, prolongea l?été en automne et assura la fin de maturation des Cabernets. Les Merlots ont bien résisté grâce aux argilo-calcaires, leurs permettant de bénéficier d?une réserve d?eau durant la période sèche de pré-vendanges.? Très joli 2013, qui fleure le cassis et la violette, tout en charme, souple, avec des notes de groseille surmûrie en bouche, bien corsé, aux tanins mûrs, un vin croquant et rond, très réussi. Le 2012, médaille d?Or Concours des vins de Bordeaux 2016, étonnant par sa charpente, où la complexité s?allie à la distinction, de couleur rouge profond aux reflets violets, a des tanins bien enrobés par le fruit, avec des nuances de cassis et d?épices, puissant et bien corsé. Redégusté cette année, le 2009 se goûte parfaitement, classique de ce grand millésime savoureux du bordelais, tout en nuances d?arômes délicatement épicées, où dominent la mûre, l?humus et le cassis, très riche au nez comme en bouche, avec des nuances de poivre et de prune cuite, de robe intense, aux tanins amples, parfait avec des mets puissants comme une fricassée de lapin ou une selle d'agneau en persillé de truffe.

Thomas C. Press - Directeur : Jean-Pierre Darmuzey
Rue du Bourg
33340 Saint-Germain-d'Esteuil
Tél. : 05 56 73 20 60
Email : chateau@castera.fr
www.chateau-castera.com



> Les précédentes éditions

Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017

 



Château HAUT-SAINT-CLAIR


Château DARIUS


Château BÉCHEREAU


Château LANIOTE


Château D'ARRICAUD


Château FONTESTEAU


Clos JEAN


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François


Château HAUT-BERGERON


Château La HAIE


Château CANTENAC


Château LUCHEY-HALDE


Château Le BOURDIEU


Château du GRAND BOS


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Château PLINCE


Château PONTAC-MONPLAISIR


Château du PAYRE


Château BOIS CARRÉ


Château Les GRAVES


Château LESTAGE-DARQUIER


Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Château LAFLEUR du ROY


Château SAINT-HILAIRE


Château de CRAIN


Château VAISINERIE


Château VIEUX RIVALLON


Château de PASQUETTE


Château FONBADET


Château La FLEUR CRAVIGNAC


Château LE DESTRIER


Château MAUVINON


Château FONTBONNE


Château des MOINES



CHATEAU PONT LES MOINES


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE GERARD TREMBLAY


CHATEAU BECHEREAU


CHATEAU LAROQUE


CHATEAU REDORTIER


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHATEAU MONT REDON


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE ALAIN MICHAUD


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


CHATEAU FABAS


DOMAINE PICHARD



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales