Les Meilleurs Vins De Bordeaux

Edition du 14/05/2019
 

Château du Grand Bos

Référence

Château du GRAND BOS


Situé au rang de 1er Grand Vin Classé au classement du Guide DUSSERT-GERBER, le Château du Grand Bos fait des vins de Graves depuis le XVIIe siècle. Le lieu, vignoble de clairière entouré de bois de chênes, de pins maritimes, de châtaigniers et d’acacias sur 30 ha d’un seul tenant, est un espace de paix et de sérénité que nulle vision d’habitation étrangère ne vient polluer. La demeure, bordée par un parc où se remarquent des arbres centenaires, est un modèle de sobre harmonie, avec ses ailes de communs entourant une cour carrée fermée par une grille. La première construction du XVIIe siècle a fait l’objet de restaurations à deux reprises, en 1771, et en 1988, et seulement 9 familles ont possédé ce “Bourdieu” (dès le moyen-âge à Bordeaux, le Bourdieu est un domaine à vocation viticole et vinicole fondé par les Bourgeois de Bordeaux et commandé par une demeure souvent de belle architecture entourée de ses communes) depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, dont celles des CROZILHAC, à la fois Bourgeois de Bordeaux et Seigneurs de Lescaley et de Laguloup, de 1650 à 1830. Aujourd’hui, la famille VINCENT-ROCHET, amoureuse de la nature, entourée d’une équipe où s’allient compétence, jeunesse, et expérience, met sa passion et son talent dans la culture traditionnelle de ses vignes et dans l’élevage de ses grands vins en associant la tradition rigoureuse du Bordelais à la modernité qui permet de maîtriser soigneusement leur vinification et leur vieillissement. Comme tous les vins de l’AOC GRAVES, ceux du Grand Bos sont obligatoirement des vins d’assemblage, les monocépages étant interdits. Les BLANCS sont majoritairement de sémillon (la douceur, l’aptitude au vieillissement), suivi par le sauvignon (le fumé), avec un faible pourcentage de muscadelle (la saveur légèrement musquée). Les deux premières années, ils ont de la fraîcheur, de la minéralité, et des arômes rappelant des fleurs ou des fruits, apportés par les variétés cultivées. Entre la deuxième et la troisième année, il y a une période de quelques mois où ils peuvent se fermer. Après cela, ils vont voir le fruit s’estomper et acquérir le bouquet qui se prolongera en s’affinant pendant environ 5 à 7 ans. Ensuite apparaissent des saveurs de type Xérès que certains apprécient mais que d’autres n’aiment pas. À chacun de décider s’il recherche ces saveurs particulières ou s’il préfère boire ses blancs dans les cinq ans. Les ROUGES sont équilibrés entre le cabernet-sauvignon (la finesse aromatique, la pureté) et le merlot (la rondeur, le corps) avec un petit apport de ce merveilleux cépage qu’est le petit verdot (la vivacité, la puissance, la subtilité aromatique et l’aptitude au vieillissement). Eux aussi ont leur période de jeunesse où le fruit domine tandis que les tanins sont très présents, période qui dure de 3 à 5 ans. On peut aimer goûter un vin jeune. Ensuite arrive la période de maturité avant la plénitude qui survient entre 5 et 10 ans selon les millésimes où le bouquet se substitue au fruit avec des nuances de grillé, de rôti, d’épices, de venaison ou de sous-bois. Au-delà, c’est l’apogée où les tanins se fondent peu à peu complètement et où les saveurs en bouche se font plus complexes. Au Grand Bos, même dans les millésimes moyens les vins se gardent au moins 10 ans et pour les bonnes années, ils atteignent 20 ans sans problème dans une bonne cave. Les vins rouges doivent être bus à une température de 16 à 17°C, et les vins blancs entre 7 et 9°C et jusqu’à 10 à 12°C pour des vins plus vieux. Nous préconisons de les transférer sans brusquerie dans une carafe, ce qui permet d’éliminer avec les dernières gouttes le dépôt naturel cristallisé au fond de la bouteille et surtout de favoriser, par l’aération, l’émergence du bouquet. C’est cette dernière raison qui nous conduit à conseiller aussi le carafage pour des vins jeunes. Voici quelques commentaires sur les divers millésimes qui sont tous différents : Rouge 2009 : reflets rubis profond, nez capiteux à nuances réglisse/caramel, bouche puissant et charnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois). Bonne persistance. Rouge 2010 : robe somptueuse, osmose entre les fruits et les tanins fins. En bouche corps robuste et savoureux, sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, la réglisse. Très bel équilibre, finale longue et savoureuse. Rouge 2011 : belle robe sombre aux reflets cerise, nez doux, agréablement persistant très légèrement épicé, l’attaque ronde et puissante, charnu et capiteux. Des tanins présents sans être agressifs donnent une bonne longueur. Rouge 2012 : robe grenat, nez boisé sur des arômes de fruits rouges et noirs, des notes de vanille et d’épices, attaque gourmande, franche, arômes toastés et vanillés, tanins puissants qui soulignent une finale longue et savoureuse. Blanc 2016 : robe brillante, lumineuse. Nez intense de fruits secs et d’agrumes, nuances exotiques, une attaque fraîche et délicat en bouche. Évolution grasse, acidulée, bon équilibre avec une finale légèrement minérale.

   

Château du Grand Bos

André Vincent et Marie Vincent-Rochet
Lieu-dit Grand Bos
33640 Castres
Téléphone : 05 56 67 39 20

Email : chateau.du.grand.bos@free.fr




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de CARTUJAC


La famille Saintout, présente sur la commune de Saint-Laurent-Médoc deuis la fin du XVIIIe siècle, s’est installée au Domaine de Cartujac où elle élevait des moutons aux portes de la grande lande et cultivait déjà quelques arpents de vignes. “Un très beau millésime 2018, nous raconte Bruno Saintout, même si pour nous le 2017 était réussi car nous n’avions pas été touché par le gel. Mais 2018 c’est vraiment la bonne surprise, on s’est rendu compte après la vendange que la qualité était vraiment exceptionnelle avec une belle quantité également. Nous avons des vins très riches, pour moi nous sommes au moins au même niveau que le très grand millésime 2009.” Voilà un savoureux Haut-Médoc Cru Bourgeois Domaine de Cartujac 2016, vignoble de 10 ha, sols de graves graves, argilo-graveleux, Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, harmonieux, aux connotations fruitées denses, dominées par le cassis et la cannelle, corsé, est dense, d’un beau rubis foncé, d'une belle concentration aromatique et beaucoup de matière, un vin au joli potentiel de garde. Le 2015, mêle finesse et richesse d’arômes, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, un vin racé, de très belle évolution. Le 2014 est un vin plein, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale de prune et d’humus. Également le Médoc Cru Bourgeois Château du Périer, c’est un vignoble de 7 ha de Cabernet-Sauvignon et Merlot, sols similaires, le 2015 est charnu, savoureux, c’est un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution. Le 2014 est de belle robe soutenue et brillante, d’une jolie concentration d'arômes (myrtille, épices...), ample, typé. Vous allez adorer aussi son superbe Saint-Julien Château la Bridane 2016, provenant d’un vignoble de 15 ha sur graves garonnaises (Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, Cabernet franc), un très beau vin, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution. Le 2015, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannelle, généreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Le 2014, de robe soutenue, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, est un beau vin typé, de bouche savoureuse.

Bruno Saintout
20, Cartujac
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 56 59 91 70
Email : contact@vignobles-saintout.fr
Site personnel : www.vignobles-saintout.com

Château HAUT-MACÔ


Une exploitation familiale depuis quatre générations. La 3e génération, avec Jean et Bernard Mallet, donna un souffle nouveau, en consacrant un investissement conséquent dans l’outil de production. Grande réussite avec ce Côtes-de-Bourg cuvé́e Jean-Bernard 2015, sé́lection parcellaire, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, élevage en cuves et barriques neuves durant 10 à̀ 12 mois, de robe intense, ferme, avec des connotations de fraise des bois, de réglisse et d’épices, tout en bouche, de garde, bien sûr. Le Côtes-de-Bourg Tradition 2016, 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc, élevage en cuves et barriques neuves de 1 et 2 ans pendant 18 mois, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, aux tanins enrobés, très harmonieux, à déboucher avec, par exemple, une côte de veau aux marrons et raisins ou une souris d'agneau aux figues et amandes. Excellent 2015, aux notes de fruits cuits (groseille, fraise des bois), bien fondu mais puissant en bouche, avec ces nuances de cassis et d’épices. Toujours une référence dans la région, le Bordeaux Clairet de Haut-Macô 2017, 70% Merlot, 20% Cabernet-Sauvignon, 10% Malbec, de très belle couleur soutenue, tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée.

Anne et Hugues Mallet - Scea Mallet Frères
61, rue des Gomdauds
33710 Tauriac
Téléphone :05 57 68 81 26
Email : hautmaco@wanadoo.fr
Site personnel : www.hautmaco.com

Domaine de GRANDMAISON


Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20% Sémillon pour les vins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriques neuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 20%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu'en blanc reflétant le type de sol argilo-calcaire. La vigne est présente depuis longtemps au Domaine de Grandmaison : dès le XVIIIe siècle, Monsieur de Belleyme, Ingénieur cartographe du Roi Louis XV, mentionne notre crû alors appelé Barreyre. Au fur et à mesure des époques, la production de vin s’est parfois interrompue, (à cause du gel, du phylloxéra), et a parfois fait place à la polyculture. Grandmaison a aussi fait office de maison de campagne. François Bouquier, qui avait dû quitter son Cantal natal au début du vingtième siècle, y fit quelquefois les vendanges et acquit le domaine en 1939, quand il sut qu’il était à vendre. Puis, à partir de 1970, Jean (son fils) et son épouse Françoise reconstituèrent le vignoble et entreprirent la construction de l’actuel cuvier. Grandmaison entrait alors à nouveau en production. Depuis 1988, c’est François (leur fils) qui vinifie et avec son épouse Mayi, tous deux se consacrent à la propriété familiale depuis 1993. François Bouquier nous dit avoir été atteint par le gel à 90%, les 10% restants sont de très bonne qualité, et ce 2017 sera une année réussie avec un bel équilibre, mais il n'aura pas le panache du 2016. Les ventes en 2018 s'orientent pour les rouges vers les 2013, 2014 et 2015, et les blancs 2016 et 2017. Chaque année, renouvellement de certaines parcelles et changement de matériel, si nécessaire. Chez les Bouquier, nous rappelle-t-il, toujours la même devise : 1 seul vin rouge, 1 seul vin blanc ! Coup de cœur pour ce beau Pessac-Léognan rouge 2015, où la structure prédomine, au nez puissant avec des notes de mûre et d’humus, bien charnu comme il se doit, de très bonne charpente, aux tanins harmonieux, un vin distingué, ample, de bouche pleine. Le 2014, au nez de violette et de sous-bois, tout en couleur, avec en bouche ces notes subtiles et intenses de fruits rouges surmûris, aux tanins amples mais bien fondus, est très harmonieux.  Excellent 2013, savoureux, aux notes de groseille et d’humus, mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Le 2012 est de jolie couleur soutenue, bien charnu, tout en nuances aromatiques (fruits macérés, épices), de robe foncée, de bouche complexe où dominent la prune, le cuir et les sous-bois, aux tanins doux, avec une finale très persistante. Le 2011, de couleur intense aux reflets noirs, est un vin généreux, avec des arômes de fruits rouges et d'épices, et des tanins bien enrobés, typé et persistant, idéal sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de veau en croûte de cèpes. Remarquable 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin charnu, charpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes de fruits macérés et d’épices, gras, aux tanins très équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Le 2008, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte...), tout en finale. Remarquable Pessac-Léognan blanc 2016, gras, dense, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche suave, mêlant finesse et persistance. Le 2015, au nez délicat, aux connotations d’agrumes et de fleurs blanches, est tout en élégance. Excellent 2014, aux nuances de fleurs, finement poivré, gras mais nerveux, très bien équilibré, de bouche parfumée et ample, quand le 2013 est un vin sec mais suave, de jolie robe dorée, très rond, très fruité, de bouche puissante et persistante, aux notes d’amande et pêche. Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

François et Mayi Bouquier
182, avenue de la Duragne
33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 75 37
Email : courrier@domaine-de-grandmaison.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-de-grandmaison
Site personnel : www.domaine-de-grandmaison.fr

CHATEAU VALGUY


Cette propriété prise en fermage en 2000 et achetée en 2010, est située à Fargues-de-Langon au milieu des 1er Crus Classés. Beau Sauternes Château Valguy, issu d’un vignoble de 4,16 ha, marqué par son Sémillon très majoritaire (85%, 10% Sauvignon et 5% Muscadelle)... La cueillette se fait par tries successives afin de ramasser des raisins atteints par la pourriture noble et entièrement confits, l'élevage se fait en fûts de chêne pendant 24 mois. Le 2009 est particulièrement savoureux, au nez intense et frais, où dominent les fruits, les fleurs et le pain d’épice, un vin qui poursuit sa belle évolution. Excellent Graves rouge Cailloux de Valguy 2009, 60% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon, vendanges manuelles, au nez subtil, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, complet et prometteur. Le Graves blanc Cailloux de Valguy 2009 (fermentation en fûts de chêne, élevage durant 10 mois en barriques, dont 25% de neuves, sur lies fines avec bâtonnages, 70% Sémillon, 30% Sauvignon), franc et parfumé, d’une belle vivacité avec un bel équilibre maturité-acidité, est un vin comme on les aime, suave, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche.

Grands Vignobles Loubrie
4, chemin de Couitte
33210 Preignac
Téléphone :05 56 63 58 25
Télécopie :05 56 63 58 25
Email : grandsvignoblesloubrie@orange.fr
Site : grandsvignoblesloubrie
Site personnel : grandsvignoblesloubrie.wifeo.com


> Nos dégustations de la semaine

Château CAILLOU


Un vignoble de 16 ha situé dans le haut-Barsac sur un plateau argilo-calcaire parsemé de galets (90% Sémillon, 10% Sauvignon).
En 1909, Joseph Ballan acheta aux enchères la propriété qui appartenait à Louis Sarraute. Il eut deux filles, Reine et Renée. Reine prit rapidement en main la propriété, s'occupant avec passion des différents travaux du vignoble. En 1943, Reine épousa Joseph Bravo qui assura et dirigea la continuité de la propriété jusqu?a la fin des années 1990. Depuis 1997, Marie-Josée, fille de Reine Ballan et Joseph Bravo, gère la propriété et développe avec passion l'image et la qualité des vins de cette propriété mythique avec son mari, Michel Pierre.
Beau Sauternes 2010, Grand Cru Classé, 100% Sémillon, fermentation en barriques et élevage sur lies fines durant 10 mois, puis vieillissement de 24 mois en fûts, de belle robe dorée, à la bouche fondue, aux connotations de fleurs blanches, d?une onctuosité raffinée, tout en nuances (pain d?épices, pomme mûre), riche et complexe, très persistant en bouche. Le Sauternes La Cuvée du Centenaire de Château Caillou 2009, 100% Sémillon, fermentation sur lies fines en barriques avec bâtonnages réguliers pendant 6 mois puis vieillissement en fûts durant 26 mois, au nez intense, tout en puissance et finesse, dominé par des notes de petits fruits confits et de noisette, est très charmeur.
Le Sauternes Les Erables de Caillou 2013, 100% Sémillon, fermentation en cuves Inox avec ajout de copeaux frais sur 50% des lots, vieillissement en fûts durant 18 mois, le Second Vin, est dominé par des notes de rose et de petits fruits confits (pêche, coing).
Le Bordeaux Le Vin Sec du Château Caillou 2015, 100% Sémillon, fermentation en cuves et vieillissement de 6 à 8 mois, est tout en subtilité d?arômes, d?une belle longueur, tout en fraîcheur, parfait à l?apéritif comme sur un saumon grillé.

Marie-José Bravo et Michel Pierre
9, Caillou
33720 Barsac
Tél. : 05 56 27 16 38 et 06 03 75 04 27
Fax : 05 56 27 09 60
Email : contact@chateaucaillou.com
www.chateaucaillou.com


Château PETIT-BOUQUEY


Propriété familiale depuis 4 générations. Suite à la crise viticole, le Château rentre à la cave coopérative de Saint-Émilion dans les année 1950. Las de s?installer dans la routine, ce vigneron décide de revenir vers ses origines de vinificateur sur une surface de 3,60 ha, et récupère le nom de Château. Il avait envie de créer un nouveau chai avec une technologie qui lui plaisait et qui correspondait à sa façon de travailler. Il travaille avec son épouse à tous les postes, sur le terrain ils s?efforcent d?apporter toujours des améliorations, pour un meilleur résultat au chai. Le millésime 2010 est leur premier.
Excellent Saint-Émilion Grand Cru 2012, très réussi, qui mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, aux notes très caractéristiques de cuir et de fruits confits. Le 2011 dégage un nez persistant où dominent des notes de griotte, de musc et d?épices (cannelle, poivre), aux tanins souples, un vin de fort belle expression, de bouche puissante où dominent les fruits noirs, chaleureux. Le 2010 est riche en couleur comme en arômes, avec ces notes de prune mûre et de poivre, intense au nez comme en bouche (16 €). Le Saint-Émilion 2012, plus rond, corsé, de bouche riche et persistante, est équilibré, au nez dominé par les fruits cuits.

Éric Bordron
2, Petit Bouquey
33330 Saint-Hippolyte
Tél. : 05 57 74 46 06 et 06 82 15 20 16
Email : chateau.petit.bouquey@gmail.com
www.chateau-petit-bouquey.fr


Château LASCOMBES


Lascombes s?étend sur 112 ha. Beaucoup de soins et d?observation sont apportés au vignoble composé de 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% de Petit Verdot. Effeuillage manuel, éclaircissage raisonné pied par pied. Toutes ces efforts ont pour but de favoriser la maturation du raisin en lui offrant un environnement plus aéré et une parfaite exposition au soleil jusqu?aux vendanges.
Une centaine de vendangeurs viennent chaque année récolter à la main les précieux raisins après analyse des maturités. Le raisin est déposé sur une première table de tri puis passe au tri optique, une dernière table de tri permettant de parfaire le travail. Le raisin est ensuite légèrement foulé, sa température est abaissée pour une macération à froid. La fermentation alcoolique se déroule à une température maîtrisée de 28°, rythmée par de légers remontages. La macération post-fermentaire s?effectue à 30°, accompagnée de dégustation quotidienne pour déterminer la durée optimale de cuvaison. Le réaménagement du cuvier permet désormais de réaliser l?écoulage et l?entonnage par gravité. La fermentation malolactique s?effectue en barriques. Le vin est élevé en barriques neuves à 80% pendant 18 à 20 mois. La production annuelle est de 300 000 bouteilles de Château Lascombes et de 200 000 bouteilles de Chevalier Lascombes, le Second Vin. Les différentes démarches qualitatives, entre autres HACCP, permettent de maîtriser la qualité et la traçabilité et garantissent ainsi la protection du consommateur.
Voilà un grand Margaux 2015, de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de prune et de cuir, avec des nuances épicées, un vin complexe, harmonieux, très prometteur. 
Le 2014 est savoureux, charnu, au nez d?épices et de griotte mûre, très riche, d?une longue finale avec des nuances mûres et complexes de fruits rouges, de sous-bois et de réglisse, de très bonne garde. Le 2013 est de robe grenat, concentration moyenne qui correspond bien au fruité et à la fraîcheur du millésime, tanins fins et réguliers, vin équilibré dominé par les fruits, classique et élégant. Le 2012 a une belle robe pourpre intense, joli bouquet de fruits rouges et noirs bien mûrs assortis de notes de pain grillé, torréfaction. Bel équilibre entre alcool, acidité, concentration et structure, milieu de bouche gras et velouté, belle finale longue qui promet une bonne garde. 

Le 2011 est vraiment très réussi, attaque franche et douce à la fois, arômes intenses de fruits noirs, notes florales, mais aussi d?épices et de réglisse. Volume et concentration emplissent la bouche, les tanins sont denses, le boisé intégré, bel équilibré entre alcool acidité et structure. Le 2010 est de robe noire très profonde, arômes très présents de mûre, notes de chocolat et de moka. Attaque fraîche et moelleuse, belle rondeur épaulée par une structure présente mais pas dominante, du gras, de la vivacité, arômes très élégants de fruits noirs, d?épices, superbe finale.
Goûtez également le Chevalier de Lascombes 2014, au nez dense d?humus et de framboise confite, c?est un vin à la fois charnu et rond, tout en arômes, de bouche ample, de couleur intense, avec des arômes de fruits cuits et d?épices en finale.

Dominique Befve
1, cours de Verdum
33460 Margaux
Tél. : 05 57 88 70 66
Email : contact@chateau-lascombes.fr
www.chateau-lascombes.com



> Les précédentes éditions

Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017

 



Château La GRACE FONRAZADE


Château PANCHILLE


Château BEYNAT


Château BÉCHEREAU


Château de PANIGON


Vignobles Jean GALAND et ses Enfants


Domaine de VIAUD


Château HOURTIN-DUCASSE


Château HAUT-MARBUZET


Château ST ESTEPHE


Château du PAYRE


Château des ARNAUDS


Château du GRAND BOS


Château RAYMOND-LAFON


Château DESMIRAIL


Château MAZEYRES


Château La CROIX MEUNIER


Domaine de CARTUJAC


Château HAUT-BERGERON


Château de ROQUEBRUNE


Château BRONDELLE


Château D'ARRICAUD


Château HENNEBELLE


Château LESTAGE-DARQUIER


Château BELLES-GRAVES


Château La MARZELLE


Château PENIN


Château LASCOMBES


Château de CHANTEGRIVE


Château LUCHEY-HALDE


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Château des MOINES


Château PONT LES MOINES



CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHATEAU DE LA BRUYERE


H. DARTIGALONGUE ET FILS


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE TROTEREAU


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales