Les Meilleurs Vins De Bordeaux

Edition du 02/08/2022
 

BORIE MANOUX

Coup de cœur

BORIE MANOUX


Frédéric Castéja nous précise que “2021 a été un millésime de vigneron, nous étions en permanence dans nos vignes. Les degrés d’alcool sont plus faibles, c’est un millésime plus “bordelais”, moins extravagant. Château Batailley Grand Cru Classé de Pauillac 2021 est splendide, nous avons échappé à la gelée, il a un terroir très préservé, exceptionnel. Un beau millésime à déguster jeune, ce qui permettra d’attendre les 2018, 2019 et 2020 qui, eux, sont des vins de garde. La trilogie 2018, 2019 et 2020 a des particularités différentes. Le 2018 est plus solaire, le 2019 est très fin, subtil et le 2020 est exubérant dans la lignée du 2019. Le 2019 a une trame longue et assez profonde, le 2018 est supérieur au 2019. Changeons de région, le Château Bas est une magnifique propriété en culture Biologique que nous possédons en Coteaux d’Aix. C’est une superbe entité vignoble et bâtisse avec des ruines gallo-romaines. Au Château Bas, nous vinifions notre deuxième millésime. Le rosé 2021 est très joli, d’une couleur assez pâle, un vin très fruité, aux arômes de fruits rouges et de fleurs, de bouche délicate et légère, un rosé très frais, très agréable à boire. Château Bas blanc 2020, est très aromatique, d’une belle fraicheur, délicieux arômes de citron, pamplemousse et fleurs blanches, notes de miel. Château Bas rouge 2020 est d’une belle couleur foncée, un vin riche et fruité, bien équilibré, aux notes de fruits noirs et de poivre, réglisse, d’une belle profondeur aromatique. Nous avons créé sur place une boutique très moderne.

   

BORIE MANOUX

Famille Castéja
88 quai de Bacalan
33000 Bordeaux
Téléphone : 05 56 00 00 70

Email : domaines@borie-manoux.fr




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Depuis 1964, la famille Rocher élabore des vins de garde AOC Montagne Saint-Emilion riches et puissants. En 1964, Abel et Victorine Rocher, achètent une maison girondine avec 30 ares de vignes dans le hameau de Mirande au coeur de l'appellation Montagne Saint-Emilion. En 1995, après avoir travaillé une quinzaine d'années dans l'élevage bovin en Charente Limousine, Jean-Claude Rocher, leur fils, reprend le domaine de 2.5ha. Il réajuste les pratiques culturales en fonction de chaque parcelle (enherbement des vignes, vendanges vertes, effeuillage), perfectionne ses techniques de vinification (tri de la vendange, assemblage) et crée la cuvée Prestige élevée en fût de chêne. Parallèlement il développe la vente directe et adhère à la charte des Vignerons Indépendants. Aujourd'hui, Hervé Dupeux, gendre de Jean-Claude, l'a rejoint sur l'exploitation familiale après avoir travaillé comme architecte paysagiste. Le vignoble familial de 4.9 ha sétend sur des sols argilo-calcaire s(2.1 ha) et argilo-siliceux (2.8 ha) caractéristiques de l'AOC Montagne Saint-Emilion avec un encépagement de 80% Merlot et 20% Cabernet franc. La production moyenne est de 25 000 bouteilles par an réparties en 2 cuvées, Traditon (élevage en cuve inox) et Prestige (élevage en fûts de chêne). Les bienfaits de la nature, le lent travail du temps et le respect des traditions se retrouvent dans la qualité de leurs vins : par la pratique d’une taille rigoureuse, de l’éclaircissage des grappes, de l’effeuillage, des vendanges manuelles de raisins mûrs et sains, du tri, d’une cuvaison douce et suffisamment longue, et enfin d’un élevage de douze à dix-huit mois. Comme d’habitude, voilà un superbe Montagne Saint-Émilion cuvé́e Prestige 2018, gras, parfumé, typé, corsé, au nez intense, de bouche concentrée avec des nuances de fruits noirs et de réglisse, puissant et savoureux à la fois, qui mérite une cuisine élaborée. Très beau 2016, de belle robe grenat, gras, riche et charnu, au nez dominé par le cassis, le cuir et la griotte, un vin développant des tanins fins, tout en bouche, de garde, parfait sur des paupiettes de veau en cocotte ou une côte de bœuf marchand de vin. Remarquable 2015, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, gras, très bien charpenté, d’un bel équilibre en bouche, aux tanins denses et soyeux à la fois, de garde. Pour terminer, le Montagne-Saint-Émilion Tradition 2018, médaillé de bronze au concours de Bordeaux 2021, est un excellent vin, tout en bouche, aux senteurs de fruits, de cannelle et d’humus, il est bien structuré au nez comme en bouche, un vin riche et savoureux.

Jean-Claude Rocher
Mirande
33570 Montagne
Téléphone :06 80 64 49 75
Email : vieuxchateaudesrochers@orange.fr
Site personnel : www.vieuxchateaudesrochers.com

Château BELLE GARDE


Les origines de la famille Duffau demeurant sur la commune de Moulon, remontent au XVIIIe siècle. Une propriété de 46 ha. Une nouvelle fois, on se fait plaisir avec ce Bordeaux rouge Fûts de Chêne 2019, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, élevage 12 mois sur lies totales avec un apport d’oxygène, de couleur pourpre, alliant souplesse et richesse, aux notes de fruits cuits avec des nuances de cannelle en bouche, un vin puissant, de belle évolution. Le Bordeaux rouge cuvée Tradition 2019, est bien fait, de robe grenat, tout en arômes, aux tanins souples, au nez de pruneau, tout en bouche. Séduisant Bordeaux blanc 2020, 90% Sauvignon blanc, 10% Sémillon, macération pelliculaire dde 12h, élevage sur lie fine réalisé pendant 6 mois, qui est vraiment plaisant, distingué, puissant et savoureux, alliant souplesse et fraîcheur en bouche, tout en finesse, aux nuances subtiles de noisette et de fleurs. Goûtez aussi le Bordeaux rosé, de très belle couleur, tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée. Présenté dans une super bouteille, ce beau Bordeaux Supérieur l’Excellence rouge 2019, plateau argilo-calcaire, 50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon, vinification en cuves tronconiques permettant d’effectuer des pigeages journaliers une cuvaison de cinq semaines environ est réalisée avec un apport d’oxygène sous marc, élevage durant 12 mois, bien corsé, aux senteurs persistantes de petits fruits rouges mûrs avec des notes de musc, typé, aux tanins souples et très équilibrés, un vin qui allie structure et charme, que l’on vous suggère sur sur une cuisine épicée comme, notamment, des roulés de mignon de porc au basilic ou un tajine de boeuf aux pois chiches. Toujours remarquable également, ce Saint-Émilion Grand Cru Château La Croix Caperot 2018, il est de bouche flatteuse et riche à la fois, où se mêlent la myrtille et l’humus, un vin classique, intense et complexe, de très bonne charpente, parfait sur un filet de bœuf à la salardaise ou des œufs brouillés aux champignons des bois.

Éric Duffau
2 692, route de Moulon
33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 49 12
Email : duffau.eric@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignobles-ericduffau.com

Château La GRACE FONRAZADE


Le Château connaît une deuxième vie depuis 2013, lors de son rachat par François-Thomas Bon, et les nouveaux chais ultra-modernes répondent au niveau d’exigence qualitative et technique. Les parcelles sont plantées sur 3 profils distincts : les sols marquées par la grave fine, les parcelles sur argilo-calcaire et enfin les sols sablo-argileux très riches en minerai de fer. Agriculture Biologique. Une réussite, ce Saint-Émilion Grand Cru Château La Grâce Fonrazade 2018, de belle robe rubis intense, c’est un vin classique, dense, bien corsé, riche et subtil, au nez où l’on retrouve la groseille et les sous-bois, de bouche ample et chaleureuse. Le Saint-Émilion GC Persevero du Château La Grâce Fonrazade 2018, 100% Merlot noir, est tout en séduction, au nez puissant et de bouche complexe, aux tanins soyeux, tout en couleur, avec des nuances d’humus et de petits fruits rouges surmûris, poivré en finale, de garde, bien sûr. Joli Bordeaux blanc sec Grand Vin Blanc Château La Grâce Fonrazade 2018, un vin très bien équilibré, aux connotations de petits fruits secs et de poire au palais, de bouche distinguée.

François-Thomas et Bénédicte Bon - Earl Persevero
4, route de Jaquemeau
33330 Saint-Emilion
Téléphone :06 70 02 81 67
Email : persevero@lagracefonrazade.com
Site personnel : www.lagracefonrazade.com

CHATEAU PONT LES MOINES


Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. Vous allez aimer ce superbe Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2016 Bio, il est d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Le 2015, pur Merlot, de bouche structurée, d’une belle harmonie, est un vin aux arômes d’épices et de fruits noirs, bien équilibré et généreux, tout en couleur et en matière, aux notes de sous-bois et de groseille au palais, de bouche ample et fondue. Excellent 2014, de robe soutenue, un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, de base tannique souple et très équilibrée. Tout en charme, le Bordeaux blanc 2018, aux nuances de fougère et de pomme au palais, est d’une jolie rondeur, suave et persistant. Découvrez également leur Bordeaux Supérieur Château Bran de Compostelle cuvée Louisa Bio 2016, élevé en fûts de chêne 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes 25 ans en moyenne, Merlot et Cabernet-Sauvignon sur sol argilo-calcaire), au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, c'est un vin corsé, avec des tanins présents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de garde.

Eric Barrat, Vignobles Gagne et Barrat
La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : chateaupontlesmoines


> Nos dégustations de la semaine

Château HAUT-MARBUZET


Au sommet, incontestablement, et cela vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir. En effet, ce cru, marqué par la ?patte? et la passion d?Henri Duboscq, renvoie à un jardin d?enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers. Il faut dire qu?Henri, secondé par ses fils Bruno et Hugues, est particulièrement chaleureux et sait de quoi il parle quand on aborde le sujet de l?élevage en barriques ou du terroir. 
Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. L?âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l?origine du bois et ne pas ?abrutir? le vin, avec les essences à grain fin adaptées à son cru. Il faut dire qu?une expérience de quelque cinquante années, cela aide...




Henri Duboscq nous explique que ?2020 est une petite récolte, et probablement est-ce dû à la sortie moindre, la vigne ayant besoin de se reposer un peu après plusieurs années généreuses comme 2017, 2018 et 2019. Il faut respecter cela, de temps en temps la vigne marque une pause.
Nous avons aussi connu d?importantes perturbations météorologiques, notamment une pluie abondante en Avril. Les vignes se sont gorgées d?eau, l?herbe a beaucoup poussé, nous avions du mal à la contenir surtout que l?on ne pouvait pas faire passer les tracteurs sur ces sols détrempés. Cette herbe a fait concurrence à la sève des vignes. La sécheresse estivale n?a rien arrangé... Il n?est pas tombé une goute d?eau en deux mois soit du 17 Juin au 12 Août. Ce qui explique pourquoi les raisins n?ont pas grossi. Peau épaisse, pépins importants et donc très peu de jus dans les grains.
Ce déficit quantitatif fort heureusement s?accompagne d?une très belle réussite qualitative. Les baies ont dominé le jus et donc les tanins, il fallait bien laisser mûrir les raisins, ce qui fut le cas ici, où nous avons obtenu des richesses tanniques importantes.
2020 à la dégustation donne une bouche d?une délectable tendreté qui précède une puissante mais suave texture tannique. L?ensemble créé une saveur délicieuse dominée par l?onctuosité des Merlots donnée par l?argile bleue sur laquelle ils sont plantés. Cette argile bleue qui s?est gorgée d?eau pendant les mois d?Avril et de Mai l?a restituée dans les périodes de canicule et donc la vigne n?a pas souffert de stress hydrique, évidemment cela n?a pas été évident, cela n?a pas été suffisant pour faire gonfler les raisins. Le fruité et l?amplitude de la matière avivés par une maturité exceptionnelle des tanins créé un désir irrépressible d?avaler la gorgée pour en prendre une autre et renouveler ainsi l?impression de délice.
Le contexte économique est difficile, notre Château Haut-Marbuzet est extrêmement apprécié en restauration, mais en ce moment c?est porte close? Les vieux paysans comme moi savons vivre avec ce que nous avons, nous attendrons des jours meilleurs??
On ne présente plus cette grande référence du bordelais, un incontournable, ce Saint-Estèphe 2018, archétype de ce que doit être un grand vin typé de Bordeaux, concentré, de robe foncée, avec beaucoup de structure, au nez complexe où prédominent le cassis, la groseille et le cuir, charpenté et gras, de bouche puissante dominée par les fruits cuits à noyau et les sous-bois, de grande garde (40 €). Toujours remarquable, ce 2017, très séduisant, mêle concentration aromatique et souplesse, un vin aux senteurs de griotte mûre, coloré, de bouche soyeuse et persistante avec ces nuances de fumé́ caractéristiques, toujours très fin (35 €).
Vous allez encore exciter vos papilles avec ce 2016, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et structuré, de couleur pourpre, riche en arômes, où dominent en bouche les fruits rouges frais et une note poivrée, un vin qui mérite un peu de patience (39 €). Le 2015, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, est un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de garde, naturellement (47 €). Le 2014, sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés. Le 2013, bien corsé et savoureux, aux tanins riches, souples, est bien équilibrés, au nez intense (mûre, groseille, épices...), en bouche très parfumée, avec des notes de cerise mûre et de truffe, fondue et intense. Superbe 2012, ?chatoyant?, dit Henri Duboscq, d?une puissance en bouche, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus...), mêlant exubérance au palais et finesse tannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse. 
Le 2011, est plus ?Saint-Estèphe?, avec une belle structure, dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l?humus, d?excellente bouche. Très grand 2010, qui dégage un très beau nez intense, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu, de grande garde (55 €).
Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l?amplitude, un très grand vin où s?entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l?humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, aux connotations de fruits, de cannelle et d?humus en bouche, c?est un vin parfait, notamment, avec un rôti de veau en croûte ou des magrets de canard aux champignons. Le 2006, est très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, d?une complexité certaine, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005, se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant. Le 2004, est exceptionnel, très parfumé, complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d?épices, de bouche charnue mais distinguée (un cadeau pour 50e environ). Le 2002, est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d?humus, aux tanins savoureux, dense.
On se régale avec le 2001, à la fois très souple et dense, d?une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d?une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé.
On s?oriente ensuite vers ce qui fait la force d?un grand vin, sa capacité d?évolution, en faisant un ?saut? vers ce 1990, d?une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement ?rancio? qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989, est plus ?chaud?, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l?on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987, parvient à maturité, il est à son apogée.
Le 1986, est superbe, robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l?humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, mêlant charpente et distinction, un très grand vin parfait avec un veau en cocotte aux épices ou une pastilla de pigeon. 
Le 1982, ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable.
Le 1978, est très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, un vin ample, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d?une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, il emplit le palais. Voir également le Médoc Château Layauga-Duboscq.

Henri, Hugues et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Tél. : 05 56 59 30 54
Email : infos@haut-marbuzet.net
 


Château des ARNAUDS


Propriété familiale transmise de père en fils depuis plus de quatre générations. C?est aujourd?hui l?arrière-petit fils de Jacques Arnauds qui gère ce domaine de 14,5 ha. Un vignoble sur deux appellations, Lalande-de-Pomerol et Bordeaux, planté pour 85% en Merlot et le reste en Cabernet franc, avec un sol qui concentre différents composants : graveleux ou sablo-limoneux-graveleux. Etant proche du confluent de la Dordogne et de l?Isle, nos parcelles bénéficient d?un ensoleillement, de chaleur et d?humidité très favorables à la culture de la vigne. Le vignoble est cultivé de façon à respecter le terroir avec un enherbement maîtrisé.
Cela explique ce remarquable Lalande-de-Pomerol 2019, riche en couleur comme en arômes, c?est un vin aux notes de fruits rouges frais, d?humus et de cannelle, aux tanins puissants et harmonieux, qui devrait tenir toutes ses promesses. Le 2018 est très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d?une très jolie concentration en bouche, aux tanins bien réels et fins, légèrement épicé comme il se doit, vraiment très réussi, de garde.
Joli Lalande-de-Pomerol cuvée Prestige 2016, très aromatique, il est bien équilibré, aux connotations de framboise macérée, d?une très jolie concentration en bouche, aux tanins savoureux, de bouche subtilement poivrée.
Le Bordeaux Le Plaisir des Arnauds 2019, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, après un passage à basse température de 2 à 4 jours, fermentation en cuves ciment, élevage en cuves Inox 6 à 15 mois, il a une jolie bouche classique et allie une charpente réelle à une jolie rondeur, de bouche parfumée (mûre, humus...), d?une belle finale. Le 2018 a un nez puissant et subtil à la fois, avec ses notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et une touche poivrée, de bouche dense qui commence à se fondre.

Sébastien Godineau
Le Bourg
33500 Lalande-de-Pomerol
Tél. : 09 77 06 49 52 et 06 15 88 90 90
Email : chateau.arnauds@orange.fr
www.chateaudesarnauds.fr
 


Château DAVID


La maison du Château date du XVIIIe siècle, elle a appartenu pendant 5 générations à la même famille de vignerons, avant d'être reprise en 2015 par 2 passionnés du vin : Isabelle et Thierry Kerdreux.
Le vignoble de 16 ha est composé de 48% Cabernet-Sauvignon, 42% Merlot, 4% Cabernet franc, 3% Petit Verdot et 3% Cot, terroir sablo-graveleux majoritaires, limons argileux et affleurements calcaires selon les secteurs, dans un paysage doux et mollement vallonné, entre l'océan Atlantique et l'estuaire de la Gironde.
Vinification selon les méthodes traditionnelles médocaines, et vieillissement de 12 à 18 mois en fûts de chêne. HVE niveau 3 à partir du millésime 2018 mais déjà travaillé de la même façon depuis la reprise du domaine en 2016.
A la vente en 2020 pour Thierry Kerdreux, ?Château Les Abèdes 2017, et notre nouveau vin, Fleur de David 2016, plus tannique que les autres parce qu?il a plus de Petit Verdot et est vieilli 24 mois en fûts de chêne.
En 2019, nos vignes ont été touchées par le gel et la tempête, ce qui a provoqué une certaine coulure et une moindre quantité, cependant, ce millésime, actuellement à l?assemblage, est nettement prometteur.?
Très séduisant  Médoc Les Hauts de David 2018, est de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, chaleureux, très persistant en bouche. Le Médoc David 2015, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, c?est un vin puissant, de belle matière. Le 2014, est de robe rubis, avec des arômes de fruits surmûris et de poivre noir, charnu, complexe, avec des saveurs intenses, de bouche généreuse.
Excellent 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, charnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et typé, de couleur profonde, parfait avec un navarin de souris d'agneau ou des tendrons de veau aux champignons. 
Goûtez également le Château Les Abèdes 2015, très classique, au nez subtil et puissant, avec ses notes délicates de fruits rouges mûrs et de fumé, associe structure et élégance, un vin séducteur et distingué, et le Médoc Château Les Abèdes 2017, un vin qui associe structure et velouté, de couleur grenat soutenu et intense, parfumé, charnu, aux tanins soyeux mais présents. Le 2018, aux tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, où dominent la fraise des bois mûre et le cuir, mêlant structure et charnu.

Thierry Kerdreux
40, Grand-Rue
33590 Vensac
Tél. : 05 56 09 59 09 et 06 89 16 07 70
Email : contact@chateaudavid.pro
www.vinsdusiecle.com/chateaudavid
 



> Les précédentes éditions

Edition du 26/07/2022
Edition du 19/07/2022
Edition du 12/07/2022
Edition du 05/07/2022
Edition du 28/06/2022
Edition du 21/06/2022
Edition du 14/06/2022
Edition du 07/06/2022
Edition du 31/05/2022
Edition du 24/05/2022
Edition du 17/05/2022
Edition du 10/05/2022
Edition du 03/05/2022
Edition du 26/04/2022
Edition du 19/04/2022
Edition du 12/04/2022
Edition du 05/04/2022
Edition du 29/03/2022
Edition du 22/03/2022
Edition du 15/03/2022
Edition du 08/03/2022
Edition du 01/03/2022
Edition du 22/02/2022
Edition du 15/02/2022
Edition du 08/02/2022
Edition du 01/02/2022
Edition du 25/01/2022
Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021

 



Château FRANC LARTIGUE


Château de ROQUEBRUNE


Château du MOULIN VIEUX


Château La GRACE FONRAZADE


Vignobles Jean GALAND et ses Enfants


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Château de PASQUETTE


Clos du PÈLERIN


Château BRONDELLE


Château BOIS CARRÉ


Château HAUT-MARBUZET


Château LAGARDE


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château LAFLEUR du ROY


Château GRAND-PUY-LACOSTE


Château PIGANEAU


Château La GALIANE


Château DARIUS


Château MAZEYRES


Château PENIN


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Château LESTAGE-DARQUIER


Château BELLE GARDE


Château FONROQUE


CLOS DES LUNES


Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François


Château du GRAND BOS


Château CASTERA


Château LANIOTE


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château BELLEGRAVE


Château La CROIX MEUNIER



DOMAINE GOURON


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHARLES SCHLERET


DOMAINE PIERRE GELIN


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHATEAU PONT LES MOINES


DOMAINE DE ROSIERS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales